Index du Forum


FORUM DES TRAVAILLEURS, RETRAITES DU GROUPE SONATRACH ET LEURS AYANTS-DROIT

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Notre page FaceBook

L'HYGIENE EN CUISINE
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet     Index du Forum ->
FORUM DE LA GASTRONOMIE ET DE LA CUISINE - Par yatim
-> L'HYGIENE EN CUISINE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Mar 7 Avr - 16:36 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

DES conseils à suivre à la lettre
  • Se laver les mains est "un geste d'hygiène essentiel de la vie quotidienne". Les mains, au contact avec des micro-organismes et des salissures, contribuent à les véhiculer. Il est nécessaire de se laver les mains dès que l'on rentre chez soi, avant de préparer à manger ou encore après être allé aux toilettes. En cuisine, le nettoyage des surfaces, des équipements, des ustensibles comme de la vaisselle doit se pratiquer après chaque utilisation. A noter que les éponges ménagères doivent être changées, au maximum tous les mois.
  • La durée de conservation des aliments est indiquée sur l'étiquetage des produits et est fonction des caractéristiques de l'aliment. On distingue la DLC (date limite de consommation identifiée par un "A consommer jusqu'au) et la DLUO (date limite d'utilisation optimale identifié par un "A consommer de préférence avant"). Ces dates sont valables tant que le produit n'est pas ouvert.
  • La durée de conservation des aliments périssables, achetés à la coupe ou préparés par un artisan (boucher, traiteur...) ne peut outrepasser 72 heures. Pour les poisssons, ce délai est ramené à 24 heures. Il est de 5 jours pour les fromages à la coupe.
  • Lors de l'achat, il convient de respecter la chaîne du froid et de limiter au maximum le temps de transport. Ne jamais recongeler un produit décongelé. A l'identique, garantir la liaison chaude des produits chauffés, notamment en s'assurant qu'ils soient emballés à chaud dans un emballage hermétique.
  • Si les œufs sont vendus à température ambiante, il est recommandé de les conserver au réfrigérateur. Tout œuf cassé ou félé doit être jeté.
  • Les viandes crues et les viandes cuites doivent être séparées dans le réfrigérateur et ne pas être en contact avec d'autres aliments.

  • Au moment de leur achat, les sachets des produits congelés ou surgelés ne doivent pas être couverts de givre ou de paillettes, indice que la chaîne du froid a été rompue.
  • Après l'achat, laver les fruits et légumes avant de les consommer, voire les éplucher, en les séparant préalablement.




Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (08/04/15), rahan (09/04/15), raffajd (11/04/15)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Avr - 16:36 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Mer 8 Avr - 19:26 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

En manquant de rigueur sur l'hygiène de notre cuisine, nos mauvaises habitudes font de cette pièce un nid de bactérie qui peut s'avérer dangereux pour la santé humaine, en provoquant des intoxications alimentaires. Pourtant, en respectant certaines règles basiques, on peut facilement écarter tout risque. Lavez mains, torchons, ustensiles...- Vos mains : pensez-vous vraiment que ce soit une bonne idée de ne pas vous laver les mains,  ? Non, évidemment : lavez-les soigneusement au savon et à l’eau chaude avant de préparer quoi que ce soit, et relavez-les après avoir touché la poubelle. Avis aux foodistas qui cuisinent en téléphonant : n’oubliez pas que votre téléphone compte parmi les objets les plus sales de votre quotidien !

- Votre frigo : il ne fait malheureusement pas assez froid pour que les bactéries de votre frigo soient détruites. Pour éviter tout risque, nettoyez-le régulièrement et désinfectez-le une fois par an avec un produit antibactérien.  

- Vos torchons et serviettes : à ne pas les mélanger, comme le dit si bien le proverbe ! Gardez les serviettes pour vos mains et les torchons pour votre vaisselle. De la même manière, triez vos éponges et consacrez-en une à la vaisselle et l’autre au ménage. Et, évidemment, pensez à laver régulièrement vos torchons et à changer vos éponges, ces petits viviers de microbes.

- Votre planche à découper : ne faites pas l’impasse dessus, et lavez-la impérativement avant et après toute utilisation. AstMesures d'hygiène en cuisinant- Hygiène : travaillez sur une surface propre, avec des ustensiles propres et les mains propres. Ça peut sembler anodin, mais c’est pourtant primordial.

- Aliments : lavez-les un à un, précautionneusement. Pensez aux fruits et légumes bien-sûr, mais également à certains emballages, comme les boites de conserve, qui ont surement du parcourir un long chemin, rempli de bactéries avant d’arriver dans votre cuisine.

Cuisson : pas de panique cependant. Grâce à la cuisson, vous pouvez éliminer une bonne partie des microbes. En cuisant jusqu’à être chaud-fumant au milieu, les bactéries potentielles n’ont aucune chance de survie. Plongez la dans de l’eau portée à ébullition avec du liquide vaiss
elle.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
ops4 (08/04/15), Admin (08/04/15), rahan (09/04/15), raffajd (11/04/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 15:07 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                
                                                                                 Quelques conseils de sécurité


- N'utilisez pas de torchons humides (risque d'électrocution).
- Regardez à l'intérieur de votre four avant de l'allumer.
- Vérifiez vos brûleurs à gaz régulièrement, particulièrement en cas de débordement d'un liquide.
- Ne placez pas de liquide en hauteur.
- Ne courrez pas dans votre cuisine ! Pas de grands gestes.
- Si vous avez répandu du liquide accidentellement sur le sol, couvrir immédiatement avec un papier absorbant, puis nettoyez le plus vite possible.
- Vérifiez avant de quitter la cuisine que tous les feux soient bien éteints et que la vanne de gaz soit fermée.
- Placez en évidence dans la cuisine le nom de votre médecin et son numéro de téléphone, les numéros utiles : pompiers, ambulance, centre des grands brûlés, centre antipoison, S.A.M.U.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
ops4 (10/04/15), raffajd (11/04/15), rahan (21/04/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 19:48 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                                                                                  Dossier Hygiène en cuisine


            Propreté est mère de sûreté

Le respect des règles élémentaires d'hygiène permet une réduction massive des cas d'infections provoquées notamment par les Salmonelles, Campylobacter et le Norovirus.
Pour éviter d'en être victime, veillez en premier lieu à votre hygiène corporelle. Le lavage des mains peut paraître anodin, mais il n'est pas toujours réalisé avec efficacité. Pensez-y : lors la préparation d'un repas, avant de passer à table (chez soi, chez des amis, au restaurant, au fast-food, au café) ou après avoir touché un objet suspect.
N'oubliez pas non plus de vous laver les mains après les transports en commun, avant et après s'être occupé de bébé, de mettre des lentilles de contact, avant et après avoir désinfecté une plaie, en voyage (voiture, train, avion), en pique-N*******, après avoir joué dans le sable, etc. Se laver les mains est un réflexe à cultiver, mais qui s'acquiert très facilement…
Au besoin, si vous êtes en vadrouille, emportez des lingettes désinfectantes, c'est tout de même mieux que rien.
Lavage des mains : mode d'emploi
Il y a se laver les mains et… bien se laver les mains ! Les passer uniquement à l'eau ne sert absolument à rien,  Savonner correctement, c'est bien faire mousser, remonter jusqu'au poignet et frotter encore et encore. Si les ongles sont sales, les nettoyer avec une petite brosse adéquate. Ensuite, les essuyer soigneusement à l'aide d'une serviette… propre ou, mieux, d'un sèche-mains si vous en disposez.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
raffajd (11/04/15), Admin (11/04/15), rahan (21/04/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 19:54 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant


                                      
  Dossier Hygiène en cuisine

                     Plus d'hygiène en cuisine !

   On ne le répétera jamais assez, mais en matière de sécurité alimentaire, le manque d'hygiène, en particulier des mains, est à l'origine de la plupart des intoxications alimentaires. Opération propreté… en cuisine !
Hygiène ou insalubrité ?
Combien de fois et quand vous êtes-vous lavé les mains au cours de la journée ? Désinfectez-vous régulièrement votre frigo ? Laissez-vous dégeler des aliments à température ambiante ? Prêtez-vous attention aux dates limites de consommation ? Posez-vous toutes ces questions, car une enquête de la Food Standards Agency (FSA) britannique révèle que la première cause d'intoxication alimentaire est toujours le manque d'hygiène à domicile, en particulier dans la cuisine. Et entre l'hygiène et l'insalubrité, la frontière est parfois beaucoup plus mince qu'on ne le croit...
Quand l'hygiène fout le camp !

Les résultats de l'enquête laissent songeurs. Extraits de l'éloge de la saleté domestique :
  • 12% des individus ne procèdent au remplacement ou à la désinfection de leur éponge de cuisine qu'une seule fois par mois, et 6% encore moins souvent.
  • 30 % des individus consomment occasionnellement un produit de date limite de consommation dépassée.
  • 40% des individus ne se séparent pas de leurs bijoux pendant la préparation du repas.
  • Parmi les possesseurs d'animaux de compagnie, 14% lavent la gamelle en même temps que la vaisselle familiale !
  • 50% des individus ignorent les limites de températures de réfrigération (entre 0 et 5°C).
  • 16% placent la viande crue en haut du réfrigérateur, tandis que 8% ne lui accordent aucune place particulière.
  • 12% des individus ne changent ou ne lavent pas leur planche à découper quand ils passent de la viande crue aux légumes.

 
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
raffajd (11/04/15), Admin (11/04/15), rahan (21/04/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 16:27 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

   


                                                   LA PLANCHE A DECOUPER   
 
Il existe un véritable repaire à microbes que l'on néglige souvent. Et pour cause, car ils y sont indélogeables au quotidien. C'est la planche à découper ! Seules quelques mesures radicales permettent de les éliminer.
  • Planche à découper : une colonie de germes dans chaque rayure
  • Planche en bois ou en plastique ?
  • Quelles sont les solutions ?

    Hygiène oblige, il faut raboter régulièrement sa planche à découper afin d'éliminer les rayures superficielles et de diminuer la profondeur des autres. Mais dès qu'elle est fortement rayée, il faut la changer rapidement.Après chaque lavage, un séchage immédiat et soigneux s'impose (l'eau tiède favorise la prolifération de tous les microbes). Bien entendu, un torchon propre s'impose. Sinon, mieux vaut encore laisser sécher la vaisselle à l'air…Et enfin, le moyen d'éliminer les germes logés dans les infractuosités de votre planche à découper est de la désinfecter souvent en la plongeant plusieurs minutes dans de l'eau bouillante (d'où l'intérêt de privilégier les planches de petite taille). A cette température, les germes ne résistent pas, où qu'ils soient cachés !
  Planche à découper : une colonie de germes dans chaque rayure
Sur une planche à découper, les microbes font la fête jour et nuit sur votre plan de travail, dans votre évier et même une fois rangée dans un placard. Pourquoi ? Parce qu'à force de découper, les rayures se multiplient, formant d'innombrables anfractuosités, lesquelles représentent autant de niches que colonisent les bactéries et autres germes. C'est bien simple, si l'on comptabilisait la surface occupée par les rayures, la surface réelle d'une planche à découper serait multipliée par 3 ou 4 !Et une fois ainsi logés, les germes prolifèrent à leur aise et sont quasiment indélogeables. Cachés au fond des anfractuosités, ils résistent au passage de l'éponge. Microscopiques, les gouttes d'eau n'arrivent même pas à les atteindre passés sous un filet d'eau ou immergés dans un évier. Pour finir, ils sécrètent un liquide qui les protège et qui résiste au produit vaisselle.
Planche en bois ou en plastique ?
Certes, la planche en bois est le meilleur repère pour les microbes. Mais si les planches en plastique résistent davantage aux rayures (moins nombreuses et moins profondes), tout est une question de temps. On peut donc conseiller d'éviter les planches en bois au profit de celles qui sont en plastique et de remplacer très souvent ces dernières.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (19/04/15), rahan (21/04/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Ven 24 Avr - 18:59 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                 
                               Hygiène alimentaire : les bons gestes au quotidien




       Comment faut-il ranger son frigo ? En quelle matière faut-il choisir sa planche à découper ? Dans quel ordre faut-il faire les courses ?  Faites le point sur les règles d’hygiène alimentaire à respecter au quotidien.

Un réfrigérateur se lave une fois par semaine
Faux : un réfrigérateur se lave une fois par mois (sauf accident de parcours) à l’eau savonneuse. Il se sèche avec un papier à usage unique. Si vous choisissez de le désinfecter avec de l’eau de javel, il est impératif de le rincer à l’eau savonneuse. Ne pas oublier de nettoyer le joint, un vrai nid à bactéries !
Un réfrigérateur fonctionne dans une pièce non chauffée
Faux : un réfrigérateur ne fonctionne pas ni dans une pièce froide, ni dans une pièce surchauffée. Il doit donc être placé dans un environnement chauffé entre 16 et 32 degrés. Il faut donc éviter de le placer à côté du four ou de le brancher dans une remise froide  ou une maison non chauffée.
Une planche à découper en bois est plus hygiénique
Vrai : les planches à découper en plastique se rayent facilement, sont difficiles à nettoyer et deviennent rapidement des nids à bactéries. Il vaut donc mieux utiliser une planche en bois. Mais il est essentiel de bien la nettoyer et de  la sécher à chaque utilisation. En revanche, il est dangereux d’utiliser un produit désinfectant qui entrainerait la persistance de résidus dans le bois. Pour éviter les contaminations  croisées, rincez la planche entre chaque découpe d’aliments différents.
Je peux faire mes courses dans n’importe quel ordre
Faux : il faut éviter de rompre la chaine du froid. Il est donc impératif de commencer par mettre dans son caddie les produits d’épicerie, les converses, puis les produits frais et toujours finir par les aliments surgelés. Si votre temps de trajet entre le supermarché de votr
e domicile  est long, n’oubliez pas les sacs isothermes.  Une fois à la maison, on range en priorité les congelées, les produits frais et l’épicerie.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (03/05/15), rahan (15/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 17:51 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                       
                                                  Pourquoi ne faut-il pas recongeler un produit décongelé ?

spip a écrit:

Recongeler un produit décongelé favorise la prolifération de bactéries. Ceci peut devenir dangereux pour la santé si les bactéries qui prolifèrent sont pathogènes, celles-ci pouvant provoquer des intoxications alimentaires plus ou moins graves selon le type de bactérie.




 Que se passe-t-il lors d’une congélation ?
Lors d’une congélation, des cristaux de glace se forment dans les aliments, et plus précisément - lorsqu’il s’agit de fruits, légumes ou viandes - dans les cellules les constituant. Le refroidissement détruit alors plus ou moins les cellules, qu’il s’agisse de celles des fruits, légumes, viandes, ou des bactéries [1].
Cependant, certaines bactéries y résistent, et le froid arrête ou ralentit seulement leur croissance. Pour ces bactéries toujours vivantes, les conditions sont alors propices à leur multiplication : plus de nourriture grâce aux cellules éclatées, moins de bactéries encore vivantes donc moins de compétition entre elles pour la nourriture...
 Que se passe-t-il lors d’une décongélation ?

Lors d’une décongélation, les bactéries toujours vivantes bénéficient de conditions encore plus favorables à leur prolifération : réchauffement de la température. Cette prolifération est accélérée lors d’une longue décongélation à température ambiante ou d’une cuisson rapide à faible température par exemple.
 Que se passe-t-il lors d’une recongélation ?
Le refroidissement se fait dans le congélateur à la maison et il est lent :
les bactéries ont encore le temps de proliférer pendant quelques heures avant que l’aliment - et en particulier son cœur où le froid met plus de temps à arriver - soit suffisamment refroidi pour limiter leur croissance.
 
Pourquoi ne faut-il pas recongeler un produit décongelé ?
Si l’on prend un aliment qui contient un type de bactérie qui se reproduit toutes les 20 minutes, qu’il est resté 3 heures à température ambiante et a mis 3 heures à être complètement recongelé, cet aliment peut contenir à la fin 1024 fois plus de bactéries qu’à l’origine.
Et ce nombre augmente au fil des décongélations/recongélations.

Pour certains types de bactéries, ce nombre ne sera pas suffisant pour provoquer une intoxication, pour d’autres si. Dans tous les cas, il vaut mieux s’abstenir de recongeler un produit décongelé.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (03/05/15), Le Boa (06/05/15), rahan (15/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 10:35 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                                          Hygiène de la cuisine 
  Pour l'hygiène de la cuisine, lieux de développement de très nombreux germes en raison de l'arrivée d'aliments de l'extérieur et de leur traitement, les principaux conseils sont9 :
Conservation des aliments

  • Protéger les aliments (couvercles, films transparents ou aluminium).
  • Ne pas maintenir les denrées à plus de 10 degrés Celsius (température permettant le développement de bactéries).
  • Dans le réfrigérateur : ne pas mélanger les produits « polluants » (fruits et légumes dont la peau peut être sale) avec les produits sensibles (viandes, poissons).
  • Décongeler au réfrigérateur et non à l’air ambiant afin d'éviter le développement de germes.
  • Conserver les produits entamés au froid, protégés (emballés), et les manger dans les 24 heures.
Manipulation des aliments
  • Se laver les mains et les sécher : une main humide transporterait cent fois plus de microbes qu’une main sèche.
  • Maintenir le plan de travail propre. Nettoyer et désinfecter le plan de travail entre chaque manipulation d'aliments de différentes catégories (viande, poisson, légumes, etc.).
  • Les fruits et les légumes doivent être parfaitement lavés avant utilisation. Il ne sert à rien de les laver avant épluchage, car les épluchures sont considérées comme "sales", et vont contaminer l'aliments. Le lavage des aliments après épluchage sert donc à décontaminer l'aliment. Il est possible d'ajouter une quantité infime de javel dans l'eau où on lave les légumes pour tuer 100% des micro-organismes. Cela n'altère pas le goût de l'aliment et n'est pas dangereux pour l'homme, à partir du moment où l'aliment est correctement rincé par la suite. Seulement, il faut avoir une maîtrise parfaite des dosages avant de refaire cette technique chez soi.
  • La coquille d'oeuf est pleine de micro-organisme. Seulement, une couche protectrice protège l'oeuf de ces bactéries. À partir du moment où l'oeuf est en contact avec de l'eau, cette couche protectrice part et l'oeuf devient poreux, ce qui laisse un passage entre les micro-organismes et l'oeuf. Il ne faut donc surtout pas laver un oeuf avant utilisation. Lorsqu'une coquille d'oeuf tombe dans une préparation, cette dernière est donc contaminée. Il est donc conseillé de casser les oeufs un à un dans un petit récipient et de les transvaser, pour éviter toute contamination.

Après la cuisine
  • Bien nettoyer le plan de travail, les doigts et les ustensiles, surtout après avoir manipulé des aliments crus d’origine animale (viande, œufs).
  • Laver la vaisselle, en veillant à ce que la vaisselle sale ne croise pas la vaisselle propre.
  • Éviter les tampons à récurer et laine d’acier, dont les miettes sont un risque pour la santé.
  • Utiliser un nettoyant ménager pour le sol après les repas.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Le Boa (06/05/15), rahan (15/05/15), Admin (17/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Sam 9 Mai - 15:42 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                                                          Hygiène bucco-dentaire
     Brosses à dents


L’hygiène bucco-dentaire est un ensemble de pratiques permettant d'éliminer la plaque dentaire qui se forme naturellement et en permanence à la surface des dents.
L'élimination de la plaque dentaire permet d'éviter les maladies parodontales. En effet, les bactéries sont responsables d'une irritation des gencives (gingivite), qui deviennent rouges, gonflées ou ulcérées (perforées), et saignent abondamment à la moindre sollicitation mécanique (brossage, air pulsé). Cette situation risque de dégénérer en parodontite entraînant l'apparition de mobilité puis la perte des dents.
Seuls les moyens mécaniques permettent d'éliminer la plaque dentaire quotidienne : tous les autres moyens sont inefficaces pour atteindre une hygiène dentaire excellente[réf. nécessaire]. Une dent propre est aussi lisse que du verre, et c'est la langue, seule capable de percevoir l'épaisseur d'un cheveu (0,04 à 0,1 mm), qui est le moyen le plus efficace pour réaliser ce contrôle après le brossage quotidien.
Bon nombre de bactéries présentes dans la plaque dentaire transforment les sucres (sucreries mais aussi chips, biscuits…) en acide lactique. L'action de cet acide sur l'émail dentaire aboutira à une déminéralisation de la dent et à l'apparition d'une cavité. C'est la carie. Chaque repas est potentiellement cariogène. Cependant, le pouvoir tampon de la salive permet de ramener l'acidité de la bouche (pH) à la neutralité. Toutefois, dans la bouche d'une personne mangeant constamment, l'acidité restera importante. Le risque d'apparition de carie s'en trouvera donc fortement accru.
Le tartre dentaire, qui est de la plaque dentaire minéralisée, ne peut plus être éliminé par simple brossage, et doit être enlevé chez le dentiste par un détartrage.
Sommaire
Brosse à dents manuelle : les poils durs sont à manipuler avec précaution et surtout suivant les conseils du dentiste. Par prudence, on préfère les poils medium ou souples. Attention cependant certaines brosses aux poils trop souples ont tendance à s'écraser sur la dent sans effectuer un brossage correct. Les brosses à poils souples mais coniques pallient ce problème : la base large assure rigidité tandis que l'extrémité des poils effectue un brossage doux mais efficace. Il faut également épingler qu'un poil trop souple étale la plaque dentaire, plutôt que de l'éliminer.
  • Brosse à dents électrique : type circulaire à mouvement rotatif quart de tour alterné. Elle permet d'améliorer nettement l'hygiène bucco dentaire chez les personnes ayant des difficultés à réaliser un brossage manuel (déficit moteur ou mental). Diverses études comparatives, entre l'usage de la brosse à dent manuelle et celui de la brosse à dent électrique, ne montrent pas une différence qualitative significative entre l'une ou l'autre méthode de nettoyage. La différence entre celles-ci réside principalement dans le prix d'achat ; la brosse à dent manuelle étant nettement plus avantageuse sur ce point que la brosse à dent électrique.
  • Brosse à langue (en), comportant des poils plus courts et plus durs, elle permet d'assurer l'hygiène de la langue et de réduire la quantité de peaux mortes, riches en bactéries qui participent à la formation de la plaque dentaire. Il est aussi possible de brosser sa langue avec la brosse à dent, qui d'ailleurs incluent parfois au dos un racloir pour la langue.
  • Dentifrice fluoré. Le fluor préserve l’émail des attaques acides1. La quantité et la concentration en fluor doivent être adaptés à l'âge. Le fluor fut un facteur important de réduction des caries lors de son introduction dans les dentifrices. Le dentifrice de l'adulte contiendra au moins 1 000 p.p.m de sel fluoré.
  • Fil dentaire, brossettes interdentaires, bâtonnets interdentaires en bois (un matériau assoupli par la salive pour mieux épouser les parois interdentaires) : pour nettoyer la face latérale des dents (zone inter-proximale), que la brosse à dents ne peut pas atteindre. L'usage du fil dentaire et celui des bâtonnets interdentaires en bois sont les plus fréquents. Lorsque l'espace entre les deux dents est suffisamment large, on peut alors passer des brossettes.
  • Jet dentaire, il peut remplacer le fil dentaire mais il est moins efficace. C'est une sorte de brossette qui fais sortir de l'eau, il sert seulement à enlever les petits morceaux.
Moyens complémentaires
  • Les bains de bouche antiseptiques seront conseillés lorsque le brossage doit être suspendu (ex: traumatisme, chirurgie, …).
  • Le bicarbonate de sodium (aussi appelé bicarbonate de soude) peut aider à améliorer l'hygiène buccale et à réduire considérablement l'halitose : en ajoutant périodiquement un peu de bicarbonate en poudre sur la brosse à dents en plus du dentifrice (2 fois par semaine), et en complétant par des gargarismes avec de l'eau additionnée de bicarbonate (5 g soit environ 1 cuillère à café pour un verre d'eau).
Fréquence
Le brossage dentaire doit avoir lieu idéalement deux à trois fois par jour après les repas.
En cas de brossage unique dans la journée, le moment optimal pour le faire est le soir. Ainsi la plaque bactérienne est éliminée avant le sommeil, durant lequel l'absence de mouvements favorise son accumulation.
Dans le cas de certaines maladies parodontales, une hygiène irréprochable est nécessaire à la stabilisation de la maladie.
Technique
  • Le but est d'éliminer la plaque dentaire, ou association de protéines salivaires, de sucres alimentaires et de bactéries en tous genres. En 72 heures, la plaque dentaire se calcifie : c'est la naissance du tartre dentaire (concrétions calcaires). Les bactéries de la plaque dentaire provoquent les caries (destruction de la dent), l'inflammation et les saignements de la gencive (destruction du support osseux de la dent). En moins de six mois, une carie peut démolir complètement une dent.
  • L'efficacité du brossage est principalement due à l'action mécanique de la brosse à dent. Le dentifrice joue un rôle beaucoup plus accessoire.
  • La technique de brossage doit être adaptée en fonction du type de dent et de gencive2
  • Chaque dent possède cinq faces et chaque face doit être nettoyée tous les jours. Cette technique verticale, "à sens unique" de la gencive vers la dent, est la plus efficace. On peut aussi la remplacer par des petits mouvements en rond sur chaque dent, pas sur la gencive, puis passer à la dent suivante. Il faut s'interdire le brossage horizontal : pratiqué trop fort, le nylon des poils de la brosse à dent use les racines le long des gencives (mylolyses et les dents s'abîment). Le brossage horizontal déchausse les dents : rétraction de la gencive, dénudation gingivale et retraits de la gencive.
  • Le brossage doit approximativement durer 2-3 minutes. Un brossage de 30 s est certainement inefficace. Mais, le temps passé dans la salle de bain n'est pas nécessairement un indice de propreté exemplaire des dents :
    • TEST de propreté des dents après le brossage : la langue pouvant percevoir l'épaisseur d'un cheveu (0,04 à 0,1 mm) et la dent "propre" étant aussi lisse qu'un miroir, on peut glisser très doucement la pointe de la langue sur toutes les dents pour vérifier qu'elles sont devenues parfaitement lisses, "comme un miroir".
    • Le brossage du soir est le plus important : il précède huit heures de sommeil, sans aucune ingestion de sucres. Sur une année, les dents peuvent ainsi être propres pendant quatre mois. Le débit salivaire étant réduit pendant le sommeil (moins de dilution par une quantité réduite de salive), c'est aussi la nuit que l'on fabrique ses caries et le tartre.
  • Aux enfants en bas âge ("dents de lait"), on recommandera de "peindre les dents" avec la brosse. L'enfant sera placé face à un miroir, afin qu'il puisse identifier, visuellement et géographiquement, chaque dent. Il faut minimiser les quantités de dentifrice : trop de mousse cache les dents. Les parents doivent contrôler leur technique de brossage et ne pas hésiter à aider l'enfant dans ses premiers mouvements.
  • À partir de l'âge de 12 ans, l'utilisation de fil dentaire, plus rarement de brossette interdentaire ou de cure-dents en bois, est très important : il permet d'éliminer la plaque dentaire entre les dents ; cette région interdentaire étant non accessible pour une brosse à dent.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
rahan (15/05/15), Admin (17/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Dim 10 Mai - 18:23 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                       hygiène
  • Laver les torchons de cuisine très fréquemment. Utiliser aussi souvent que possible le papier absorbant.
  • Éviter autant que possible les planches à découper, les saladiers et les spatules, en bois qui sont propices à la prolifération des bactéries dans les fentes du bois

  • En cas de doute sur la conservation, il ne faut pas hésiter à jeter un aliment douteux.
  • .
  • Se laver les mains avant de toucher un aliment.
  • Les animaux domestiques ne doivent pas entrer dans la cuisine.
  • Il est préférable de laver les ustensiles de cuisine entre deux utilisations.
  • La table ou les plans de travail doivent être nettoyés après chaque repas avec un produit détergent.
  • Il faut désinfecter régulièrement les éponges à l'eau de Javel.
  • Avant de cuisiner, vérifiez la provenance des aliments.
  • Respectez les dates de péremption.
  • Durant la préparation des repas, n'utilisez que des ustensiles propres.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
rahan (15/05/15), Admin (17/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 17:01 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

 Comment choisie ses aliments
Viande

Diverses sortes de viandes
La viande doit présenter une texture agréable (si la texture est flasque, la conservation est douteuse), la viande rouge doit avoir une couleur rouge brillant sur les coupes fraiches, la viande plus ancienne prend une couleur plus sombre. Certaines catégories de viande, comme le veau, doivent avoir une couleur rosée. La viande cuisinée ne doit en aucun cas être mélangée avec de la viande crue, dans ce cas le risque de contamination est élevé.
  En règle générale, il est préférable de soumettre la viande, si elle n'est pas consommée dans les 48 heures, à la congélation. Dans le cas de la viande hachée, ce délai se réduit à 24 heures.

Poisson

L’ouïe, sous l’opercule.
Les poissons s'apprécient selon différents critères :
  • le poisson frais sent la mer, pas le poisson ;
  • Les ouïes doivent être rouge brillant et non pas de couleur marron ;
  • Les yeux doivent être proéminents et propres, s'ils sont humides, le poisson ne doit pas être employé ;
  • Les écailles doivent être brillantes.
Fruits et légumes


Tomate abîmée.
Les légumes requièrent un lavage et un rinçage abondant à l'eau claire, qui permet d'éliminer le sable et les impuretés adhérents à leur surface. En général, il suffit d'enlever les premières couches de peau ou d'écorce pour avoir des légumes propres. On conseille rarement l'usage de désinfectants car la chaleur lors de la cuisson élimine généralement toutes les bactéries pathogènes. On doit écarter les fruits et légumes ayant des coups ou des zones en mauvais état, celles-ci étant d'habitude des foyers de bactéries.
Œufs et produits laitiers
Les produits laitiers sont le plus souvent soumis à l'origine à une pasteurisation qui élimine une grande partie des microorganismes pathogènes (comme dans le cas du lait). Les œufs doivent être réfrigérés, les placer dans des boîtes conçues à cet effet dans le haut du réfrigérateur est la meilleure option. Avant de les utiliser, il convient de laver la coquille à l'eau et au savon, de manière à éliminer les traces de matière fécale pouvant s'y trouver.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
rahan (15/05/15), Admin (17/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 18:36 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

Des aliments à garder à l’œil
Parmi les aliments qui se lient le plus facilement d’amitié avec les germes et bactéries en tout genre : les viandes, les poissons et la mayonnaise.
Les viandes
Le risque infectieux est tout particulièrement élevé avec la viande hachée. Le fait qu’elle soit hachée permet aux microbes de se trouver au cœur du steak alors que sur une viande non hachée les bactéries restent en surface.
Rien n’empêche donc de manger un rôti saignant, en revanche, il est recommandé de manger les steaks hachés rapidement après l’achat et de bien les cuire, cette recommandation est primordiale pour les enfants de moins de 5 ans.
La mayonnaise
Elle est aussi un produit « à risque ». À tel point que les collectivités interdisent la préparation de mayonnaise à partir d’œufs en coquille et utilisent désormais des préparations industrielles offrant plus de sécurité. En effet,  tout connaître des nouvelles règles d’hygiène, la mayonnaise constitue un « excellent bouillon de culture ». Il est donc fortement conseillé de la consommer rapidement, et, la salmonelle étant incapable de se multiplier au dessous de 5°C, de la conserver dans un frigo à bonne température.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (17/05/15), rahan (18/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Dim 17 Mai - 14:33 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

                                         Hygiène et sécurité dans la cuisine



           Plus d’1/3 des enfants de moins de 5ans sont victimes d’accidents domestiques dans la cuisine. La moitié par des brûlures.  Quelques règles évidentes, mais pas toujours respectées, sont :
- Placer le four si possible en hauteur
- Tourner les manches de casseroles vers l’intérieur
- Equiper éventuellement vos plaques de grilles protectrices
- Ne buvez pas de boisson chaude avec un enfant sur les genoux



 
Et cette liste n’est pas exhaustive. Apprendre à l’enfant que la cuisine n’est pas un terrain de jeu est aussi un bon moyen d’éviter les accidents. Une réflexion est peut-être nécessaire sur ce sujet dès l’élaboration de votre projet : Le choix d’une cuisine ouverte ou fermée prend alors tout son intérêt. Cette dernière permet d’isoler la pièce et d’empêcher l’accès aux enfants par exemple.
  Hormis les brûlures, d’autres dangers guettent vos enfants dans la cuisine. Les coupures, les intoxications pour ne citer que celles-ci. Des aménagements de meubles permettent de mettre sous clés les produits d’entretien. Un simple verrou sur la porte du meuble peut aussi faire l’affaire. Certains les placent en hauteur, mais prenez garde aux récipients mal fermés. Pour les objets tranchants c’est plus difficile, les tiroirs sont facilement accessibles. Les barres en crédence sont un moyen. Eviter de laisser traîner les couteaux ou autres lames au bord des plans de travail en est un autre : Les enfants ont toujours tendance à passer les mains pour se hisser ou pour regarder.
Le lave-vaisselle : éloignez les enfants quand vous sortez la vaisselle. Un lave-vaisselle ouvert c’est l’accès au panier à couverts et entre autre ces couteaux.
  L’HYGIENE DANS LA CUISINE
  Parce que l’hygiène rejoint la sécurité, nettoyez le sol fréquemment pour vous mettre à l’abri d’une glissade. Bien des actes paraissent si évidents qu’il faut parfois les rappeler.
-    Se laver les mains avant et entre toutes préparations.
-    Pas d’animaux domestiques dans la cuisine !
-    Nettoyez votre plan de travail entre chaque utilisation d’aliments.
Elaborer sa cuisine c’est aussi penser à la compartimenter. Ne croisez pas le propre et le sale, le stockage alimentaire avec la poubelle.
-    Posez la vaisselle propre sur un plan propre !
-    Utilisez plusieurs torchons différents, un pour la vaisselle, un pour les mains etc…
-    Désinfecter les éponges et changez-les souvent.
  Pour les aliments quelques habitudes à perdre :
-    Décongelez vos aliments au réfrigérateur pas à l’air libre
-    Lavez la salade mais ne la laissez pas tremper.
-    Cuisinez le poisson acheté le jour même
-    Couvrez ou enfermez les aliments au réfrigérateur
-    Vérifiez les dates de consommation.
-    Supprimer les emballages de conditionnement du réfrigérateur.
  Petit rappel : il est estimé que 50% des intoxications alimentaires domestiques sont dues à de mauvaises pratiques d’hygiène à la maison. La concentration en bactéries dans la cuisine est largement supérieure aux autres pièces.
 
Partager votre expérience et faites part de vos trucs et astuces dans réagissez à cet article.
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (17/05/15), rahan (18/05/15)
Revenir en haut
yatim
anciens sages

En ligne

Inscrit le: 16 Mar 2015
Messages: 2 377
Localisation: oran
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Point(s):: 267
Moyenne de points: 0,11

MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 17:15 (2015)    Sujet du message: L'HYGIENE EN CUISINE Répondre en citant

Ramadan et brûlures d’estomac  



Aigreurs, remontées acides... Plusieurs mots pour désigner ces brûlures d’estomac qui peuvent facilement nous gâcher la vie. Une bonne hygiène alimentaire est un élément clé pour éviter ces désagréments. .
Les brûlures d’estomac sont principalement dues au phénomène de reflux gastro-oesophagien. En temps normal, le bol alimentaire traverse l’œsophage pour atteindre l’estomac en passant par une jonction étanche : le sphincter inférieur de l’œsophage. Celui-ci s’ouvre sur le passage de la nourriture, puis se referme, empêchant le reflux du contenu de l’estomac. Seulement, ce mécanisme est parfois défaillant : il arrive que le sphincter se relâche, permettant une remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage. L’acidité provoque des brûlures de sa paroi, à l’origine des douleurs. Parmi les moyens de prévenir ses dysfonctionnements, le régime alimentaire est un élément primordial.

bannir les graisses
Premier geste pour améliorer sa digestion : ne pas consommer d’aliments trop riches en graisses. Exit donc les viandes épaisses, les fromages au lait entier et autres pâtisseries ou charcuteries. En effet, l’afflux de lipides favoriserait le relâchement du sphincter, tout en augmentant les sécrétions acides de l’estomac : en cas de reflux, la douleur sera d’autant plus intense. De plus, les graisses fatiguent le muscle constricteur de l’estomac, mettant un frein à une bonne digestion. Privilégiez les viandes maigres comme les volailles (dinde ou poulet), le poisson, les œufs ou les yaourts à 0 % de matière grasse.
Attachez aussi de l’importance au mode de préparation des aliments : friture et panure sont à éviter. Choisissez plutôt les cuissons à la vapeur, à l’étuvée ou les grillades au barbecue par exemple. Et prenez garde à ne pas trop épicer vos plats. Ces agents peuvent également agresser la muqueuse gastrique et provoquer les douleurs.

Vive les légumes secs
Certains mets ont la propriété de ne pas faire varier l’acidité de l’estomac. C’est le cas, par exemple, avec les aliments contenant des glucides complexes. Les féculents à base de céréales comme le pain, les pâtes et le riz complet ne produisent pas d’augmentation de l’acidité du contenu stomacal. Il en est de même avec la nourriture riche en fibres, tels que les haricots, les lentilles ou les pois chiches qui neutralisent les acides de l’estomac, rendant les reflux gastriques éventuels moins douloureux.

Bien choisir ses boissons
Première boisson à éviter les jus de fruits, qui peuvent parfois être mal tolérés selon l’acidité de leurs constituants. En ligne de mire, bien sûr, les agrumes, tels que l’orange, le pamplemousse ou le citron, mais aussi la tomate. Outre ces produits, il faut aussi limiter sa consommation de boissons contenant de la caféine, comme le cola, soupçonnées de favoriser les brûlures. A noter cependant qu’on conseille souvent aux personnes souffrant d’aigreurs de boire du lait. Cette recommandation n’est pas à suivre à long terme. Le lait a bien un effet calmant sur le moment, mais il favorise aussi la sécrétion de sucs gastriques. Le mieux est encore de s’en tenir à l’eau minérale, plate ou faiblement gazeuse.
Généralement, il est conseillé de réduire les quantités d’aliments ingérés : mieux vaut prendre quelques collations légères que deux repas très copieux par jour. Se coucher directement après avoir mangé peut aussi s’avérer être un déclencheur de ces douleurs. Enfin, sachez que l’obésité est un des facteurs aggravant des brûlures, tout comme le stress et le tabac.
Avoir une meilleure hygiène de vie est donc indispensable pour une bonne digestion. Votre estomac vous dira merci, et le reste de votre corps aussi!

attention les brûlures d’estomac
Qui n’a jamais souffert de brûlures d’estomac ? Ces douleurs si désagréables sont parfois évitables. Mieux vaut connaître les facteurs qui les favorisent. .
Les brûlures d’estomac sont des douleurs qui sont ressenties à l’arrière du sternum et dans la partie supérieure de l’abdomen. Elles sont principalement dues à une inflammation de la muqueuse de l’estomac, mais aussi de l’œsophage. Les causes de ces brûlures peuvent être multiples : excès d’acidité dans l’estomac, lésion des tissus tapissant ses parois ou reflux transitoire du contenu gastrique acide vers l’œsophage. A priori, ces douleurs, si elles sont transitoires seulement périodiques, ne représentent pas un risque majeur de complications. Néanmoins, certains facteurs sont susceptibles de favoriser leur apparition.

Prendre garde à son alimentation
En fer de lance des agents déclencheurs de ces maux : la nourriture. Tout d’abord, il faut éviter de manger des aliments frits ou trop gras, comme le fromage au lait entier, certaines viandes... Les graisses nécessitent un temps plus long pour être dégradées. Elles déclenchent alors une secrétions de sucs gastriques qui, en rendant l’intérieur de l’estomac plus acide, peuvent provoquer la douleur. Même constat pour les agrumes : les jus d’orange et de pamplemousse sont déconseillés en cas de brûlure. Un autre fruit est également en ligne de mire : la tomate, qui elle aussi est très acide. Le café, le thé ou toute autre boisson à base de caféine sont à consommer avec modération : ils peuvent avoir une action sur le sphincter faisant la jonction entre oesophage et estomac. Son ouverture inadéquate facilite le mécanisme de reflux gastrique. Enfin, sont également proscrits les mets trop épicés, les oignons ainsi que les confiseries à base de menthe nature ou poivrée. 
Néanmoins, il n’existe pas de régime universel pour se prémunir de ces brûlures : il est conseillé de procéder à une méthode d’essai et d’erreur, qui vous permettra de dresser une liste des aliments qui vous conviennent le moins.

Surveiller son hygiène de vie
Certaines habitudes de vie peuvent également favoriser l’apparition de brûlures d’estomac. Il est en effet déconseillé de se coucher directement après un repas, car le bol alimentaire peut remonter plus facilement. Attendez si possible 2 à 3 heures avant de vous allonger et en cas de sieste, préférez-alors un fauteuil. Faire de l’exercice physique peut également déclencher ce type de douleurs, notamment lorsque l’on est amené à se pencher en avant. Pas de sport violent juste après un repas, une longue marche suffit !
Enfin, l’obésité est aussi un facteur aggravant des brûlures : l’embonpoint induit une compression de l’estomac qui entraîne aussi le bol alimentaire vers le sphincter inférieur de l’œsophage. Les femmes enceintes peuvent être touchées en fin de grossesse pour la même raison, le fœtus pouvant leur comprimer l’estomac. Le résultat est identique lorsque l’on porte des vêtements trop serrés : ceintures et pantalons trop ajustés sont donc déconseillés.
Mais l’alimentation et l’hygiène de vie ne sont pas les seuls facteurs prépondérants des aigreurs d’estomac. Une troisième dimension doit être prise en compte : celle de la psychologie.

Gare au stress
C’est bien connu, la nervosité a également son rôle à jouer dans ces maux, et ce pour plusieurs raisons. Sous l’influence du stress, nous avons tendance à moins mastiquer les aliments que nous ingérons. Cela donne plus de travail à l’estomac pour dégrader les aliments. Le deuxième phénomène est purement physiologique : le système digestif est, bien sûr, commandé par notre système nerveux. Le stress provoque une augmentation de la secrétions de sucs gastriques qui induit cette sensation de brûlure. Prendre du temps pour manger et éviter les tensions permettent de limiter les douleurs.

Effets de certains médicaments
Certains traitements ont pour effet secondaire l’apparition des brûlures d’estomac. C’est le cas, par exemple, des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui vont diminuer la protection de la muqueuse, facilitant l’apparition de douleur. L’acide acétylsalicylique, l’aspirine, est également connu pour provoquer ces mêmes désagréments, tout comme certaines autres molécules.
Enfin, sachez que les brûlures d’estomac, répétées de manière régulière, entraînent des complications, comme l’œsophagite, c’est-à-dire une inflammation de la paroi de l’œsophage. Elles peuvent également être le symptôme d’une pathologie plus gênante, telle que l’ulcère. En cas de persistance de ces maux, consultez votre médecin traitant. Lui seul pourra vous donner un traitement adapté à vos douleurs ou vous prescrire des examens complémentaires. Pour que les brûlures ne vous restent plus sur l’estomac.
   
 
Les membres suivants remercient yatim pour ce message :
Admin (21/05/15)
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet     Index du Forum ->
FORUM DE LA GASTRONOMIE ET DE LA CUISINE - Par yatim
-> L'HYGIENE EN CUISINE
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Top 10 Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com