Index du Forum


FORUM DES TRAVAILLEURS, RETRAITES DU GROUPE SONATRACH ET LEURS AYANTS-DROIT

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Notre page FaceBook

As & DOS

 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet     Index du Forum ->
FORUM DES RETRAITES SONATRACH
-> Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Boa
anciens sages

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2014
Messages: 1 645
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s):: 698
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Ven 18 Déc - 17:18 (2015)    Sujet du message: As & DOS Répondre en citant

DILAPIDATION DES ŒUVRES SOCIALES SONATRACH
Publié le 1 janvier 2009 par sonatrach
DILAPIDATION DES ŒUVRES SOCIALES SONATRACH

La règle d'or d'une politique sociale sage et responsable et aussi le meilleur moyen de protéger les œuvres sociales d'une entreprise pour son collectif, c'est d'en faire un usage sensé et à la portée du plus grand nombre de travailleurs.


Dommage !!!!!!!!!! Ce n'est pas le cas à SONATRACH pour ses œuvres sociales.


Depuis des décennies la dérisoire contribution de 3% de la masse salariale de l'entreprise pour le financement des œuvres sociales (un pourcentage fixé à partir de 1968 au moment ou se négociaient les conventions d'entreprises avec les fédérations d'activités industrielles), n'a jamais été remise en cause à ce jour auprès des pouvoirs publics en vue de son amélioration par aucune structure syndicale UGTA y compris les barons du syndicat des pétroliers et ceux du syndicat national sonatrach.
Les appareils administratifs syndicaux rentiers que l'on vient de citer plus haut ont plus tôt réagis contre les intérêts des travailleurs dans le domaine des œuvres sociales.


Il y a plus d'une décennie (Mai 1995) l'UGTA et le ministre du travail et de la sécurité sociale ont amputé le budget œuvres sociales des entreprises de 1% pourcentage à retenir à la source sur fiche de paie des travailleurs pour les prestations sociales que tout le monde connaît à travers les nominations suivantes :
- Caisse Nationale Assurance Chômage - CNAC - Retenue de 0,5%
- Fond National Péréquation Œuvres Sociales - FNPOS- Retenue de 0,5%
Bien que les travailleurs du Groupe Sonatrach sont soumis à une retenu de 0,5% sur salaire pour la construction de logements sociaux FNPOS, il n y a jamais eu un seul bénéficiaire déclaré à Sonatrach dans le cadre de ce type d'habitat ? D'ailleurs les travailleurs du Groupe se demandent encore pourquoi l'administratif syndicat des pétroliers n'a jamais réclamé sa part de logements auprès dudit fond ? ?? Encore un autre effroyable constat sur l'épineux problème des logements Sonatrach insoluble pour le moment pour la grande majorité des travailleurs condamnés à attendre plus...!

LA CAMORRA GERE LES ŒUVRES SOCIALES SONATRACH
Les dispositions légales ci-dessous énoncées nous réconfortent dans notre logique de déclarer que la gestion des Œuvres sociales sonatrach relève d'une MAFFIA.
 
A partir de la promulgation du décret n° 82-303 du 11 septembre 1982, la gestion des œuvres sociales dans notre pays revient aux représentants des travailleurs dans une entreprise. Mais suite à cette promulgation pour la préservation des précédents acquis sociaux des travailleurs depuis l'indépendance, des dispositions du Statut Général des Travailleurs (SGT) en vigueur depuis le 12 août 1978 n'ont pas été abrogées.


Dans cette vision suite à l'accord de la direction générale de l'entreprise sonatrach en 1984 pour l'application dudit décret à l'époque, une commission supérieure œuvres sociales (CSOS) a été constituée uniquement de représentants des travailleurs, elle devait se réunir ??????.........?????? Normalement deux fois par an afin de :
- prévoir le programme d'action en matière d'œuvres sociales
- de suivre et de contrôler l'exécution de ses programmes
- d'élaborer le budget de fonctionnement
- développer les œuvres sociales à la mesure du niveau de l'entreprise
En réalité, les travaux de la commission supérieure des œuvres sociales sonatrach depuis sa création à ce jour ne sont généralement que des catastrophes prouvées.
 
Ensuite à travers la promulgation de la loi n° 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail (une amélioration législative), la gestion des œuvres sociales dans les entreprises algériennes revenait à un comité de participation (un organe de gestion paritaire légal inexistant à Sonatrach pour des raisons injustifiées, pourquoi ce laisser faire ???) et cela conformément aux dispositions prévues par ladite loi. Mais dans ce domaine à sonatrach l'anarchie de gestion syndicale des œuvres sociales, continue.
 
Dans la foulée rappelons à notre administratif syndicat que le rôle d'un syndicat national ou d'un syndicat d'entreprise est d'animer, d'orienter et de contrôler les organes de participation dans l'entreprise et aussi d'améliorer leurs actions en permanence - Voir l'article de presse du journal El Khabar du 09/07/2005 à ce sujet dont nous retirons la majorité des informations - mais non pas de gérer la participation des travailleurs au sein de l'organisme employeur en violation des lois en vigueur.
Au lieu que soit appliqué les dispositions de la loi 90-11, les parties ayant élaboré la convention d'entreprise en 1994 à Sonatrach (la DG de sonatrach et son syndicat SH) ont réagis fatalement au détriment des intérêts matériels et moraux des travailleurs.
 
Le maffieux syndicat national sonatrach s'est accaparé illégalement les prérogatives dévolues à un comité de participation, et confia conventionnellement la gestion des œuvres sociales SH à l'entreprise ceci depuis novembre 1994 en outrepassant la loi.


Dans la convention collective de l'entreprise sonatrach il est dit que : La gestion des œuvres sociales est confiée à l'entreprise à travers la Commission Centrale Œuvres Sociales (une commission paritaire composée de douze personnes), l'incompréhensible c'est que ladite commission continue encore d'être appelée: La Commission Supérieure Œuvres Sociales (une appellation découlant de l'ancienne situation juridique de l'organe de gestion paritaire des œuvres sociales des années 80)

Des années après une autre catastrophe arrive et frappe de plein fouet les travailleurs :
Un hors la loi organe paritaire de gestion dénommé la commission supérieure des œuvres sociales -CSOS- a été crée par décision n° 197/DG du 24/06/2003, officiellement installé au sein de l'entreprise le 09/11/1993. Il est composé de douze membres (à l'époque 02 membres de la partie syndicale n'avaient même pas l'encrage juridique relatif à la représentativité, mais ils ont été désignés au mépris de la loi)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Déc - 17:18 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Le Boa
anciens sages

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2014
Messages: 1 645
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s):: 698
Moyenne de points: 0,42

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 19:43 (2015)    Sujet du message: As & DOS Répondre en citant

DILAPIDATION DES ŒUVRES SOCIALES DES TRAVAILLEURS DE SONATRACH /ACTE II
Publié le 12 février 2009 par sonatrach
DILAPIDATION DES ŒUVRES SOCIALES DES TRAVAILLEURS DE SONATRACH /ACTE II

Nous allons être très bref cette fois-ci en vous présentant de manière inédite et preuve à l'appui, le résumé condensé de l'acte II sur la dilapidation des œuvres sociales des travailleurs de l'entreprise, une œuvre macabre de la coalition dictatoriale régnant à sonatrach Spa que tout le monde connaît maintenant grâce à notre over-blog sur Internet, y compris ceux qui habitent dans les coins les plus éloignés de la planète terre, il s'agit de la scandaleuse direction générale de l'entreprise sonatrach Spa et son syndicat sonatrach maison soumis à genoux groggy, que vous allez découvrir maintenant grâce à son inédite déclaration d'extrême défaillance dans son faut rôle de représentativité des travailleurs.

Il s'agit d'une inacceptable lettre d'aveux mortel en terme de responsabilité, un aveux d'incapacité totale du rentier syndicat mis à nu, se déclarant incapable de continuer à mentir aux travailleurs et suppliant la direction générale de sonatrach de lui venir en aide, uniquement et seulement, en le recevant pour discuter de certains problèmes socioprofessionnels pourtant censés être réglés par les deux parties depuis longtemps, et communiqués aux travailleurs à travers trois accords collectifs conclus par filouterie en 2007 et 2008 entre eux, les complices
A travers sa lettre d'aveux d'impuissance, vous découvrez que ledit syndicat est complètement incapable de défendre les travailleurs de Sonatrach qu'il est censé représenté, comme nous l'avons à maintes reprises prouvé dans nos différents sujets sur ce blog, mais mayahachamch alla rouhhou ce syndicat de vendu et indigne continu d'agir abusivement en terme de loi bien sûr, rien que pour la préservation des privilèges indus des parrains du sérail et ceux des satellites gravitant autour de lui. Nous y reviendrons en détail.

Enfin il a sollicité la Direction générale de sonatrach le 12/01/2009 par écrit pour le recevoir, mais en se faisant dénoncé prématurément lui-même sur les sujets suivants pour arriver à gagner la pitié de la direction et sa tutelle :

- Le supposé syndicat national sonatrach se plaint de ne pas être ni consulté, ni associé, ni informé sur ce qui se fait en perspective dans la politique de l'entreprise sur la gestion des œuvres sociales ???????? Alors que les deux parties ont violé et continuent de violer la loi en la matière depuis avril 1990, leur gestion revient à un comité de participation (loi 90-11). Ce que fait sonatrach avec ce syndicat rentier est n'existe même pas dans une république bananière.
Un nouveau directeur exécutif ACT vient d'être installé le 01/02/2009 à Alger par le PDG de sonatrach sans la participation de ce syndicat marionnette,,,,, oua alfam yafhoum pour ce qui est de gravité d'un tel acte...... !

- Le supposé syndicat dénonce l'accord salarial qu'il a lui-même signé en dehors des lois du pays avec une direction générale de bricolage RHU type jungle comme on dit chez nous par une expression expressive populaire :
« kaabar ouati laouar fi sonatrach rahoum daykhine lamssakine khaliouham fi niathoum»

- le supposé syndicat national sonatrach dénonce l'entreprise à qui il impute la non application de l'accord de filouterie envers la loi, relatif à la soumission de l'IZCV à la cotisation sécurité pour la retraite, pourtant les BENAZOUZ ET SON COMPERE LAMOURI et leurs coalisés rentiers à tous les niveaux de la responsabilité syndicale, ne cessent de mentir aux gents du Sud que l'accord va être appliqué incessamment.

- Le supposé syndicat national dénonce aussi la lenteur dans le traitement de la revalorisation des primes et indemnités, notamment les revalorisations pour les Nuisances, Indemnité de zone et de condition de vie -IZCV, Indemnité de travail posté - ITP pour le système 2x12, etc.
Pourtant sur ces points là, le nouveau petit grand doux et méchant Secrétaire général de la section syndicale de Hassi R'mel, si HAMAMA Maamar, a diffusé durant la mi décembre 2008 une note en disant aux travailleurs de sonatrach que ce problème de revalorisation va être réglé avant la fin d'année 2008, mais d'après lui selon son parrain LAMOURI, le petit maître d'alphabétisation des années 70 à Haoud EL HAMRA, qui croire maintenant ??????

Nous reviendrons dans peu de temps avec d'autres étonnants faits sur ces rentiers à chasser par la plus petite des lucarnes à Sonatrach.
CONTINUED..... !
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet     Index du Forum ->
FORUM DES RETRAITES SONATRACH
-> Divers
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Top 10 Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com