Index du Forum


FORUM DES TRAVAILLEURS, RETRAITES DU GROUPE SONATRACH ET LEURS AYANTS-DROIT

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DE LA DECONFITURE DES SATRAPES DE SONATRACH ,A LA PRATIQUE DE LA POLITIQUE DE LA TERRE BRULEE

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.    Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum ->
FORUM DES RETRAITES SONATRACH
-> DROITS LEGAUX DES RETRAITES - par SAADI YOUCEF
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SAADI YOUCEF
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Juin - 12:33 (2015)    Sujet du message: DE LA DECONFITURE DES SATRAPES DE SONATRACH ,A LA PRATIQUE DE LA POLITIQUE DE LA TERRE BRULEE Répondre en citant

DE LA DECONFITURE DES SATRAPES DE SONATRACH
A LA PRATIQUE DE LA POLITIQUE DE LA TERRE BRULEE


Le management de sonatrach….. Le début du déclin,
La fin de l’âge d’or et des années glorieuses….. (Seconde édition complétée)     


AVERTISSEMENT : Ne dit-on pas que « la nature a horreur du vide ». L’absence d’un canal officiel de communication, pour les derniers changements à la tête de la DG-SH, a laissé place à des rumeurs commentant les manigances qui ont prévalu à la destitution de M. A. DJOUABRI de l’intérim du poste de Directeur Exécutif-RHU après 10 jours de sa désignation. Le fait que cette nouvelle a été relatée dans le Soir d’Algérie du 11/06/2015 p.3 et que le PDG-SH a décidé de confier cette importante direction à une dame qui y travaillait déjà en tant que cadre reflète bien les tâtonnements et l’improvisation des décisions.

A l’écoute de ces rumeurs, il nous est apparu nécessaire de réviser notre article initial en lui ajoutant les éléments nouveaux qui doivent attirer la convoitise des protagonistes pour exiger de Sonatrach une gestion transparente basée sur le respect de la loi et la préservation de son statut de « Entreprise citoyenne ».

Pour attirer l’attention de la chaîne de commandement hiérarchique, informer les travailleurs, les retraités et les lecteurs non avertis quant aux manigances qui se trament et qui continuent de s’ourdir au niveau de la DG Sonatrach, nous commencerons par la citation de El Imam ECHAFI3I qui sied pour la circonstance :     


إذا أتاك الزمان بضــــــــره *** فلبس له ثـــــــــــــــوب الرضا
و ارقص للقرد في دولتـــــه ** وقل يا حصرتاه على ما مضى
دع الأيام تفعـــل ما تشــــاء ** وطب نفسا إذا حكــــم القضـاء
ولا تجزع لحادثــة اللــــــيالي ** فما لحوادث الدنيـــــا بقـــــاء
وكن رجلا على الأهوال جلدا ** شيمتك السماحــــة والوفــــاء
للإمام الشافعي

http://www.djelfa.info/vb/showthread.php ?t=416186&page=279 : المصدر      


Les dernières tribulations du management sous la férule du nouveau PDG M. Amine MAZOUZI, sont un parjure et reniement à la devise de l’Entreprise Sonatrach qui se proclame « Entreprise citoyenne » et déclame «Les ressources humaines sont la richesse principale de l’Entreprise ». Les dernières décisions confirment l’amateurisme du management dont les actes imprécis ont laissés perplexes les travailleurs et retraités qui ont finit par admettre que la répartition des « chaises musicales » et la distribution des « rôles » se font sur des critères subjectifs sous les auspices de la «secte managériale» du Groupe Sonatrach.

En effet, l’intérim du poste de PDG-SH a été confié le 24/ 05/2015 à M. Amine MAZOUZI qui a installé, dans le sillage du remaniement, M. Azzedine DJOUABRI « intérimaire » au poste de Directeur Exécutif Groupe-RHU. Décision favorablement accueillie par les collectifs des travailleurs et retraités quand on connait le degré d’impopularité de son prédécesseur en l’occurrence le sieur y. heughoug.

Là ou commence la dérision, qui supplante l’épopée de « carnaval fi dechra », réside dans le fait que M. A. DJOUABRI durant les 10 Jours ouvrables de sa mandature n’a même pas eu le temps de s’habituer à son nouveau bureau ou son environnement, ni discourir avec ses nouveaux collaborateurs qu’il s’est vu relevé (débarqué serait plus adéquat) de ses fonctions qu’il n’a pas commencés à exercer.

La décision prise par le PDG de « dégommer » M. A DJOUABRI est ahurissante voire kafkaïenne. De cette décision, il en ressort une seconde grille de lecture qui révèle les « lignes rouges » que le PDG ne doit pas franchir sous peine d’être désavoué par ses mentors. Il n’a pas les coudées franches ni l’autonomie pour décider ou agir pour manager et mener à terme les projets de Sonatrach dont il connait parfaitement l’état des lieux, la culture d’Entreprise et son fonctionnement.

M. Amine MAZOUZI nouveau PDG-SH, Agé de 50 ans, n’est pas un inconnu pour les pétroliers SH et partenaires étrangers, c’est un pur produit de l’Université Algérienne et un compétiteur de Sonatrach pour y avoir exercé depuis son recrutement en 1990 , gravit tous les paliers fonctionnels et hiérarchiques allant de la fonction d’Ingénieur au dernier poste de directeur de la stratégie et de la planification depuis 2008 après avoir été directeur des études et des projets, chef de département du pôle Hassi Messaoud, chef de service des techniques nouvelles ,expert et senior ingénieur au sein de la division PED. Diplômé de l’Ecole polytechnique d’Alger., Amine Mazouzi est détenteur d’un doctorat d’État de l’université Paris VI, en France, et a également obtenu un diplôme d’enseignement approfondi à l’École centrale de Paris. Auteur et co-auteur de plus de vingt publications internationales, revues, conférences.

Il fut détaché pendant deux ans au sein de l’association Sonatrach-BP à Londres pour les projets REB et In Amenas. Il a contribué en qualité d’ingénieur en chef, entre autres, à l’amélioration du réservoir management du champ de Hassi-Messaoud dont le rééquilibrage de l’injection d’eau et de gaz en 2005, et la mobilisation de réserves de plus de 200 millions de mètres cubes en 2006. M.Amine Mazouzi a initié la réactivation des projets du Sud-ouest et encadré l’approche des réservoirs non conventionnels, dont la réévaluation du projet Ahnet qui a permis la mise en évidence du potentiel par l’introduction de l’approche non conventionnelle. Il a contribué à la création de la direction de la stratégie et de la planification, ainsi qu’à l’encadrement et à la formation des ingénieurs, experts et cadres supérieurs de la compagnie nationale.

Avec un tel background, les travailleurs et retraités ne pouvaient que se réjouir de sa nomination à la tête de Sonatrach. Cette désignation intervient dans un contexte difficile, marqué notamment par la chute des cours du pétrole, les protestations contre l’exploration du gaz de schiste dans le Sud et les scandales liés aux malversations dans lesquelles est impliqué l’ensemble du staff dirigeant de Sonatrach sous Chakib Khelil. Sonatrach se dote ainsi d’un dirigeant compétent dont il est attendu un redressement de la compagnie. Pour cela, il aura besoin du soutien des cadres honnêtes jusque-là marginalisés ou peu écoutés. Partant de ce dernier postulat (s’entourer des cadres honnêtes), nous constatant que M. Amine MAZOUZI commence à ramer à contrecourant ce qui finira par l’épuiser et au pire, il jettera l’éponge au mieux, il observera le statuquo à l’instar de ces prédécesseurs.

Notre vœu est que M. MAZOUZI rebondisse le plus vite possible afin de remettre sur rail la Sonatrach et la faire accéder à la place qu’elle a toujours occupée celle de l’élite des sociétés pétrolières internationales. Nous l’exhortons pour qu’il ne ménage aucunement ses efforts pour redresser la Sonatrach qui reste, pour le moment, à Dieu ne plaise, la seule source viatique du peuple. M. le PDG, frère Amine kounek amine, la takhaf , les travailleurs et les retraités te sont acquis et ina Allah maa3ak yahmik oua issadad khoutak.     


إلى الأخ أمين معزوزي كونك أمين حافظ على الأمانة لا تخاف العمال و المتقاعدين لأنهم معك في السراء و الضراء و لا تتردد إن الله معك .ليست لنا قوة و لا جهد و لا مال لتغيير المنكر إلا لساننا و هو اضعف الإيمان     


M. LE PDG...POURQUOI LA DISGRACE DE A. DJOUABRI ?? Pur produit de l’université UTSHB (filière R.O), compétiteur né comme vous, issu du sérail-SH comme vous , ses compétences, son intégrité tant morale que professionnelle, sont connues et reconnues de tous. Pour le travailleur ou le retraité lambda SH, M. A DJOUABRI à été mis sur l’autel des sacrifices en victime expiatoire (il faut qualifier les choses). Après avoir était est un élément compétent et cheville ouvrière des projets-RHU qui l’ont hissé au poste de « Directeur du système de rémunération Groupe SH ». Il a été victime de sa rectitude et de son honnêteté intellectuelle. Ses torts, qui lui ont valu les foudres des ploutocrates, c’est sa fidélité à la Sonatrach et son engouement à la pratique du Droit, le respect des textes de gestion réglementaires et les décisions rendues par la justice et surtout le fait d’avoir innover envers les retraités dans « l’écoute » et la « veille sociale » et qui a levé un tabou celui d’ouvrir un canal de dialogue et de concertation pour les retraités.


M. LE PDG...POURQUOI QUE LES « MAITRES DES JEUX » S’ACHARNENT-ILS SUR M. A.DJOUABRI, le mettant sous les feux de la rampe en tant que Directeur Exécutif-RHU durant 10 jours pour le « griller » et le révoquer de manières abusives… ??? Seuls les initiés du « cabinet noir » incrustés à la DG-SH et leurs gourous membres de la loge « pouvoir de la nuit » implantés au sommet de la pyramide connaissent les raisons et ceux sont les mêmes satrapes et odieux personnages qui furent les chantres de l’implémentation des systèmes prototypes « hybrides » de pilotage des volets RHU acquis auprès des firmes étrangères, tels que IBM, Delloite , Tower-Perrin, Ernest-young……, qui restent à l’origine de la déliquescence de la gestion Sonatrach. Les « comploteurs » ont-ils évalué le préjudice moral causé à la victime…bien sûr que non et d’ailleurs ils n’en curent du moment qu’ils n’ont aucune personnalité ni remords humains……L’intérim qui a duré 10 jours est un fait inédit dans l’histoire du management de Sonatrach. Pour que cette mystification ne tombe pas dans l’oubli managérial ou l’amnésie collective, elle doit au mieux figurer au livre Guinness-book des records au pire verser dans les annales « Bourse de l’emploi ».


La disgrâce de M. A. DJOUABRI, ressentie par les connaisseurs comme une HOGRA caractérisée qui peut toucher d’autres, n’a pas manqué d’attirer l’attention du Soir d’Algérie du 11/06/2015 p.3 http://www.lesoirdalgerie.com/pdf/2015/06/11062015.pdf Qui reprend dans sa rubrique Périscope ……


« QUAND MAZOUZI SE RAVISE … Le nouveau directeur des ressources humaines (DRH) de Sonatrach n’a même pas eu le temps de s’habituer à son bureau qu’il s’est vu… relevé de ses fonctions !
En effet, Amine Mazouzi, le PDG de la compagnie pétrolière nationale, a décidé de confier cette importante direction à une dame qui y travaillait déjà en tant que cadre. » (Fin de citation)


De la nouvelle promue, la Dame qui y travaillait déjà en tant que cadre (sic), nous n’en savons rien de son cursus scolaire et parcours professionnel à sonatrach, sauf le passage fulgurant (à vitesse GV) de Cadre à Directeur Exécutif-RHU, ce n’est pas un « saut » d’échelles, c’est carrément une enjambée de 7 contrées sans les bottes magiques (fable du chat botté). Toujours est-il que la désignation de cette dame s’inscrit dans la continuité des traditions de sonatrach de confier la conduite de la gestion des RHU à la gent féminine c’est peut-être cet aspect qui a plaidé en sa faveur, sinon…. langue au chat….. Qu’on nous explique …..


  
POURQUOI QUE M. A. DJOUABRI A ÉTÉ ÉVINCÉ APRES 10 JOURS D’INTÉRIM ? 

Les 5 raisons plausibles et les liens de causalité de la destitution de M. A. DJOUABRI sont :

1/- L’initiative prise par M. DJOUABRI, assisté par M. SOUILAH (Directeur réglementation et veille sociale), de recevoir le 1er Juin 2015, en réunion informelle au siège de la DG-SH, les 3 membres délégués des retraités libres. Cette initiative a été jugée par le « cabinet noir » de la DG et « la justice de la nuit » de la tutelle comme un franchissement de la ligne rouge qui condamne son auteur aux pires sanctions…… !.

2/- Le fait d’avoir « osé » recevoir la plateforme des revendications des contentieux judiciaires bloqués unilatéralement par son prédécesseur le sieur y.heughoug (âgé de 62 ans) dont l’influence néfaste reste intacte après avoir sévit plus de 10 années et consommé 2 ministres et 5 PDG sans parler de la cooptation de ses sbires nommés au vu de leur docilité à la « voix du maître » et à l’exercice des sales besognes.

3/- Le fait que M. A DJOUABRI a « osé » déterré et surtout avoir « résolu » de rouvrir les dossiers, jetés aux calendes grecques par son prédécesseur (y.heughoug), qui s’articulent sur les aspects ci-dessous cités à titre indicatif et non limitatif :

- Régularisation de la PCR Cf. Art 3 convention cadre SH-MIP depuis le 01/03/2003,
- Annulation de l’avenant n° 2 de la Convention confiant la gestion PCR à la MIP,
- Mise en conformité de la PCR Cf. loi 15-02 du 04/01/2015,
- Absorption de la MIP par Sonatrach, transfert gestion des régimes A.S ( RG, RC)
- Gestion directe de la PCR par la DG-SH,
- Création Mutuelle Sociale Groupe-SH Cf. Art 321 CCE,
- Election représentants des retraités siégeant aux commissions paritaires,
- Mise à disposition moyens aux retraités libres pour mise en place de l’Association,
- Régularisation de l’IEP-AFC Cf. Art 67 CCE,
- Régularisation I.C-IZCV à tous les ayants droit,
- Apurement de tous les jugements définitifs en suspens au niveau de la DG-SH,


Et d’autres points connexes que nous ne citerons pas pour ne pas alourdir la requête.

4/-L’engagement pris devant les membres de la délégation de rendre compte au PDG de l’état des lieux des revendications et de remettre à la délégation des retraités sous huitaine une copie du compte rendu de la réunion du 01/06/2015 et des décisions arrêtées par le PDG. Le timing de sa destitution coïncide avec la date à laquelle il devait remettre la copie du compte rendu de la réunion…étrange coïncidence… !!..


5/- L’ex DEX-RHU y heughoug concerné par la retraite garde intact ses relations avec le « cabinet noir » et la « justice de la nuit » et dans sa déchéance, il est évident qu’il entrainera dans sa chute toutes personnes qui présenteraient le profil de « redresseurs ou reviseurs » qui pourraient rouvrir les dossiers brûlants et mettre à nu les frasques de sa gestion des RHU durant la décennie ou il a « régné en satrape » allant des recrutements des « pistonnés » aux conventions de formation et Assistance expatriés, aux mutations, promotions, détachements et autres actes liés aux cours de carrières des collectifs du Groupe SH.

Que les travailleurs actifs qui continuent à croire à la « Bourse de l’emploi », « Management des compétences » ou « Gestion des carrières » pour accéder aux poste de commandement se détrompent et cessent de se leurrer car si l’appel est charmeur, la réalité risque d’être toute autre voire brutale. Les collectifs des actifs et retraités doivent faire preuve de lucidité et de réalisme et ne plus croire aux rêves encore moins à l’arlésienne ou aux subornations des managers discoureurs connus pour la pratique de la langue de bois et les discours byzantins. Les actifs et retraités doivent faire preuve de pragmatisme et ne croire qu’aux seuls engagements matérialisés expressément et réalisés effectivement.

Le management du groupe SH est tombé en désuétude et se trouve pris en otage par des bandes de parvenus, d'affairistes et d'opportunistes qui ont profité de la quadrature de la tutelle et autorités régaliennes pour partager le butin et tracer une feuille de route néo-colonialiste dont les points cardinaux de navigation sont : L’ENCANAILLEMENT, LA PLOUTOCRATIE, LA CORRUPTION et L’INAPTOCRATIE.

Le but final de ces envahisseurs agissants en « mandataires » est l’affaiblissement de l’Etat, la paupérisation du peuple et l’aliénation des richesses de la nation pour le compte de leurs « mandants » tout en joignant l’utile à l’agréable pour se constituer une fortune offshore tirée de leurs rapines et extorsions de fonds.

Les actifs , retraités et ayants droit, convaincus que l'oubli et le mépris de leurs droits sociaux sont les causes de leurs déboires, doivent se battre pour que leurs droits inaliénables soient pérennisés et qu’ils puissent comparer sans cesse les actes des institutions régaliennes avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie; afin qu’ils aient toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur; le magistrat la règle de ses devoirs; le législateur l'objet de sa mission.

Les travailleurs actifs doivent dénoncer les actes d’abus, de rapines et de concussions menées par les féroces prévaricateurs quelques soient leurs rangs hiérarchiques. De même qu’ils doivent marquer leurs solidarité avec leurs collègues victimes d’harcèlements morals ou voies de faits. La répression aveugle et injustifiée est un délit punit par la loi. La victime ne doit pas passer sous silence les sévices de ces prévaricateurs. Il est temps pour que les victimes du sinistre personnage (y. heguehoug) se solidarisent pour déposer plainte et demander réparation pour les préjudices causés dans le cadre des relations professionnelles.

Pour commencer, nous devons nous SOLIDARISER avec M. Azzedine DJOUABRI est EXIGER du PDG qu’il soit réintégré sans conditions à son poste de Directeur Exécutif-RHU Groupe SH. De même qu’il faut se solidariser avec tous les travailleurs et retraités en quête de leurs droits ou demandant réparations pour les préjudices causés. Le malheur ne vient pas que chez les voisins…… un jour….vous serez touché vous aussi, méditez d’ores et déjà de ce que vous avez donné pour espérer une aide en retour …..

Que le plus courageux d’entre-nous conduit une pétition appelant le PDG à réintégrer M. A. DJOUABRI au poste de DEX-RHU, je suis le 1er signataire, montrez-nous que « Ezzâama » existe encore chez-nous !

Pour clore, il est bon de rappeler, aux personnes imbues de justice, que le combat, contre la HOGRA dans toutes ses formes, est un acte perpétuel. Pour illustrer la pensée, nous renvoyons les lecteurs au poème Ultima verba (1) de Victor Hugo dont je dédie le dernier passage aux retraités frondeurs en justice contre Sonatrach (Affaire IEP Cf. Art 67 CCE) et MIP (Affaire Pension Cf. Art 3 convention PCR)


« Si l'on n'est plus que mille, eh bien, j'en suis ! Si même
Ils ne sont plus que cent, je brave encor Sylla ;
S'il en demeure dix, je serai le dixième ;
Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là ! »


Salutations fraternelles


Aux collectifs des travailleurs actifs,
Aux retraités et ayants droit,
Aux victimes des méfaits des ploutocrates,
A M. Amine MAZOUZI, PDG de Sonatrach pour son engagement à servir l’Algérie,
A M. Azzedine DJOUABRI qui souffre du silence et de l’indifférence de ses pairs, je lui dis : Tomber est permis ; se relever est ordonné,
Aux retraités frondeurs qui restent égaux à eux-mêmes dans les luttes judiciaires contre SH et la MIP pour le recouvrement de leurs droits pécuniaires, la réhabilitation de leur personnalité et la perpétuation du message laissé par nos aïeux et prédécesseurs les valeureux chouhada pour qui, nous prions Dieu Tout Puissant de les accueillir fi Djenate- El- Firdous


Signé : SAADI Youcef….. Citoyen Retraité…… Bordj El Bahri le 14//06/2015
________________________________________
(1)Recueil : Les châtiments Victor Hugo (1802 -1885) :
http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/ultima_verba…
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
LEFKAIRI (14/06/15), djelfa123 (14/06/15), Admin (14/06/15), REDA (14/06/15), achmed007 (14/06/15), (14/06/15), yatim (14/06/15), (14/06/15), raffajd (14/06/15), rabah21 (14/06/15), capricorne (14/06/15), babasalem (14/06/15), ops4 (14/06/15), zakariash (14/06/15), Mengouchi (14/06/15), larbi18 (14/06/15), BOULOUH (14/06/15), (14/06/15), retraitésonatrach (14/06/15), ferdy55 (14/06/15), (15/06/15), mostafa (15/06/15), blanchir (15/06/15), (15/06/15), rahan (16/06/15), LAGHOUATI (16/06/15), lekadir (16/06/15), haraoui (16/06/15), moha22 (16/06/15), Le Boa (16/06/15), inhad (16/06/15), el djillali yekhlef (16/06/15), harbili (16/06/15), (21/06/15), MAACHI (22/06/15), (26/06/15), alifeghouli260 (01/07/15), BENAHMED BOUFELDJA (03/07/15), musta2015 (14/07/15)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Juin - 12:33 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.    Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum ->
FORUM DES RETRAITES SONATRACH
-> DROITS LEGAUX DES RETRAITES - par SAADI YOUCEF
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Top 10 Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com