Index du Forum


FORUM DES TRAVAILLEURS, RETRAITES DU GROUPE SONATRACH ET LEURS AYANTS-DROIT

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

AUGMENTATION « 2,5 % » DE LA PENSION RETRAITE

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.    Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum ->
FORUM DES RETRAITES SONATRACH
-> DROITS LEGAUX DES RETRAITES - par SAADI YOUCEF
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2014
Messages: 3 959
Point(s):: 677
Moyenne de points: 0,17

MessagePosté le: Jeu 15 Juin - 17:47 (2017)    Sujet du message: AUGMENTATION « 2,5 % » DE LA PENSION RETRAITE Répondre en citant

Le Soir d’Algérie- Espace « Retraite » E-mail : soiretraite@gmail.com 
  
Objet : Article à publier  
Bonne réception
 
Salutations distinguées
 
___________________________________________________________________ 
  
AUGMENTATION « 2,5 % » DE LA PENSION RETRAITE 
Ségrégation selon que l’on  soit  membre du  tiers état ou peuple des retraités   
  
Par article intitulé Un tout petit « 2,5% » publié à Espace « Retraite » du 6/6/2017 p.16, lien : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2017/06/06/print-12-214696.php, vous avez disserté sur l’augmentation décidée par le président de la République en faveur des retraités.  
Cette information est catégorielle et vise uniquement les 2.8 millions de retraités relevant du Régime Général et pensionnés par la CNR sous l’égide du ministère chargé de la S.S.
 
Vous oubliez de citer les paramètres (population et taux attribué) spécifique aux retraités affilés à la CRHCE (Caisse de Retraite des Hauts Cadres de l’Etat) alimentée par le F.S.R (Fonds Spécial Retraite) placé sous l’autorité du ministère des finances.  Les subventions et contributions sont assurées par l’Etat !
 
Malgré l’existence d’une seule et unique loi 83-12 dont l’objectif est d'instituer un régime unique de retraite, les retraités subissent la ségrégation à l’accès à une pension de retraite telle que définit par la loi cadre.
 
Le paradoxe fait que l’on se trouve devant plusieurs caisses de retraite (CNR, CASNOS, CNAC, CACOBATPH) régies par la loi n° 83-12, par contre la caisse « CRHCE » n’est pas ancrée à cette loi et de surcroit dispose d’un fonds spécial (FSR) , géré par le ministère des finances, alimenté par les adhérents et renfloué par les subventions et contributions inscrites aux chapitres de fonctionnement de l’Etat.
 
Pourtant la loi n° 83-12 du 2 juillet 1983 institue un régime unique de retraite qui uniformise les règles relatives à l’appréciation des droits et des avantages et l’unification du financement.
 
La loi 83-12 a précisé que les conditions et les modalités particulières d'attribution des pensions de retraite aux cadres supérieurs de la nation seront fixées par décret. Tout comme les dispositions concernant les militaires et assimilés et relatives aux pensions de retraite doivent s’inspirer de la loi 83-12. Ces dispositions n’ont jamais été suivies de textes réglementaires à ce jour !
 
Nous reprenons les articles nodaux de la loi 83-12 pour les retraités et aux érudits de les clarifier d’avantage !
 
Article 1er. - La présente loi a pour objet d'instituer un régime unique de retraite.
 
Art. 2. - Le régime unique de retraite est basé sur le principe suivant : - uniformisation des règles relatives à l'appréciation des droits, - uniformisation des règles relatives à l'appréciation des avantages, - unification du financement.
 
Art. 65. - Dans le cadre de l'article 126 de la loi n° 78-12 du 5 août 1978 relative au statut général du travailleur, les conditions et les modalités particulières d'attribution des pensions de retraite aux cadres supérieurs de la nation, seront fixées par décret.
 
Art. 66. - Les dispositions concernant les militaires et assimilés et relatives aux pensions de retraite, s'inspireront de la présente loi.
 
P.S : Un  « libre débat » doit être lancé par Soir « Retraite » pour disserter du Fonds Spécial Retraite « FSR » et de la Caisse de Retraite des Hauts Cadres de l’Etat « CRHCE »
 
Retraités ….A vos plumes pour dénoncer les ségrégations qui nous frappent ! 
  SAADI  Youcef (Retraité Sonatrach-TRC)
Le Mardi 06 Juin 2017  16h29
 
 
                 
Le nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a annoncé mardi dernier à Alger une valorisation de 2,5% des pensions et allocations de retraite à partir de ce mois sur décision du président de la République.  
«Le président de la République a décidé d'une augmentation annuelle des pensions et des allocations de retraite de l'ordre de 2,5%, qui touchera 2,8 millions de retraités», a indiqué le ministre à l'occasion de l'ouverture d'un marché de solidarité pour le mois de Ramadhan à la place du 1er Mai à Alger, précisant que ces augmentations «seront versées dès ce mois-ci avec effet rétroactif à partir du 1er mai dernier». Il a souligné, que pour la CNR, «l'incidence financière de cette mesure pour l'année 2017 est de l'ordre de 20 milliards de dinars».
 
Il a relevé, dans ce sens, que le taux de la revalorisation a été défini en tenant compte des équilibres financiers et de la situation actuelle de la Caisse nationale de retraite (CNR), précisant que la dépense annuelle de la CNR est de l'ordre de 1 000 milliards de dinars. Il a précisé, à cet effet, «la nécessité de valoriser les pensions et les allocations de retraite, tout en assurant la pérennité du système national des retraites», rappelant que «rééquilibrer la situation financière de la CNR est un des objectifs du secteur». Le ministre a souligné, par la même occasion, qu'en tenant compte de l'année 2017, le taux global des revalorisations a atteint, depuis 2010, près de 60%».
 
Il est important de rappeler que le calcul de la revalorisation effective se fait à partir du montant de la première notification — celle fixée lors du départ à la retraite, et non pas sur le perçu actuel net. 
 
A titre d’exemple, pour le retraité qui a perçu juste le montant minimum de 15 000 DA par mois lors de son départ à la retraite, le montant de la revalorisation sera 15 000 x 2,5 = 375 DA. Pour le retraité beaucoup plus nanti dont le montant de la pension au départ était de 40 000 DA, il faudra y ajouter 40 000 x 2,5 = 1 000 DA. 
 
Si le retraité à 15 000 DA est exempté d’impôt et de cotisations sociales, pour le retraité à 40 000 DA, le montant de sa revalorisation pour 2017 — 1000 DA — sera revu à la baisse avec les prélèvements sociaux et fiscaux
 
LSR
  
  
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Juin - 17:47 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.    Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum ->
FORUM DES RETRAITES SONATRACH
-> DROITS LEGAUX DES RETRAITES - par SAADI YOUCEF
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Top 10 Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com